fbpx

Guides touristiques Ukraine

Partez en voyage en Ukraine

Situé entre l’Europe et l’Asie, voici un pays dont l’âme slave transparaît dans tous les aspects de sa culture et son mode de vie. Il ne faut absolument pas avoir peur des récents événements qui ont secoué l’Ukraine, et les touristes n’y courent aucun risque, surtout si l’on voyage à l’ouest ou au nord, du côté des grandes villes d’Odessa, Lviv et bien entendu dans sa capitale Kiev. Pour découvrir des contrées plus sauvages, optez pour les montagnes magnifiques des Carpates avec leurs stations de ski, ou explorez, au centre du pays, les plaines immenses qui s’étendent le long du fleuve Dniepr. Cet état, que l’on surnommait auparavant ‘’le grenier à blé de l’URSS” offre au printemps des floraisons aux mille couleurs, laissant éclore, à perte de vue, des champs de tournesols, fleurs de pavot et de moutarde.


Villes

Kiev

Autres guides en Ukraine

Cinq idées de visites guidées en Ukraine


  • Lviv

    À seulement 70 kilomètres de la frontière polonaise, la ville de Lviv (ou Lvov) est considérée comme le cœur privilégié de l’Ukraine. Le centre historique peut s’enorgueillir d’un patrimoine d’une grande diversité, comme vous vous en rendrez compte en passant par la place Rynok. On y trouve 44 maisons qui possèdent chacune son identité propre avec des références aux styles et aux époques baroque, Renaissance ou encore Empire. Lviv renferme de très nombreuses églises, dont celle de l’Assomption avec sa tour de 65 mètres de haut. Mais, plus que tout, vous adorerez vous promener dans l’enchevêtrement de ses ruelles pavées, qui lui confère une atmosphère des plus charmantes. Une idée de visite guidée atypique sera de parcourir les labyrinthes souterrains et d’apprendre l’histoire de ses catacombes. Pour un peu de quiétude, rendez-vous sur la colline Vysoky Zamok et admirez-y la vue superbe sur toute l’agglomération.

  • Kolomya

    Kolomya se trouve en plein milieu d’une plaine, juste à côté des montagnes des Carpates et au bord de la rivière Prut. Son centre-ville est très agréable, avec son style austro-hongrois fait de demeures stylisées à l’architecture délicate. On peut y découvrir 2 musées très intéressants :
    Le musée des Pysanky, où vous pourrez admirer sur deux étages les fameux œufs de Pâques peints ukrainiens, magnifiquement ciselés.
    Le musée du folklore houtsoule, qui présente, par le biais d’objets de tous les jours ainsi que d’œuvres d’art et de musique, l’histoire du peuple de la région, très attaché à ses traditions.
    La ville est également un lieu de départ, aussi bien pour les stations de ski, toutes proches, lors des vacances d’hiver, qu’en été pour débuter ses randonnées en haut des collines boisées.

  • Odessa

    Située tout au bord de la Mer Noire, Odessa fut érigée en port gigantesque dès 1794 par l’impératrice Catherine II qui en vit tout de suite le potentiel et voulut en faire un centre économique très important du monde occidental. Au cours des siècles, elle devint le port d’accueil de toutes sortes de populations qui fuyaient la misère, les guerres ou les discriminations. Les noms des rues sont là pour le rappeler avec les rues des Albanais, des Grecs, des Juifs et même le boulevard des Français. C’est ainsi qu’on lui donna le joli surnom d’Odessa-Mama. Visiter la cité est un véritable plaisir, et vagabonder sur ses larges boulevards bordés d’arbres en observant les belles demeures aux couleurs pastels, bleues ou jaunes, ravira tous les voyageurs. Les touristes se dirigent généralement en premier vers le boulevard Primorsky qui est piéton et s’étend de la place Dumenskaya jusqu’aux colonnes du palais Vorontsov Cette promenade fort agréable longe le front de mer. À son extrémité, vous arriverez au pied du légendaire escalier Potemkine où se déroule la scène mythique du film Le Cuirassé Potemkine de Sergueï Eisenstein. En été, n’hésitez pas à vous installer sur l’une des plages de la ville, comme celles de Lanzheron, d’Arcadia ou d’Otrada et, après une bonne baignade, allez vous reposer tranquillement juste à côté, dans le parc ombragé Tarasa Shevchenka.

  • Le mont Hoverla

    La montagne la plus haute d’Ukraine se trouve à l’est des Carpates, dans la région des massifs de Tchornohora. L’ascension assez facile et parfaitement balisée du Mont Hoverla, haut de 2061 mètres, est l’une des expéditions les plus populaires du pays. Elle est possible de la fin du printemps à la fin de l’automne. Les sentiers qui conduisent au sommet partent du camp de base de Zaroslyak, près du village Lazeschyna, et vous feront passer par des zones d’arbres (hêtres, sapins et épicéas), des champs de fleurs sauvages, le lac de montagne Nesamovyte, et des prairies où la nature est de toute beauté.

  • Mangoup-Kale

    Mangoup est une très vieille forteresse du sud-ouest de la Crimée, près de Sebastopol. Le vieux château fut édifié par les Goths au IIIe siècle, sur un promontoire de 300 mètres de haut protégé naturellement, sur trois côtés, par des falaises qui tombent à pic dans les vallées environnantes. Pillé et brûlé à de multiples reprises au cours de son histoire, l’édifice fut entièrement rebâti par les Turcs. Bien qu’il ait été laissé à l’abandon par la suite, on y voit toujours les murs d’enceinte d’une longueur de 15000 mètres, surmontés de tours défensives à chaque coin. Au centre se trouvent les vestiges de l’ancien bâtiment, et le site comporte également de nombreuses sources. Pour mieux vous imprégner des lieux et aller plus loin dans vos découvertes, n’hésitez pas à faire appel à un guide touristique ukrainien.