Guides touristiques Népal

Partez en voyage au Népal

Pays de légendes et de mystères, le Népal est le paradis des randonneurs.
La chaîne de l’Himalaya (8 des 10 plus hauts sommets du monde) offre un terrain de jeu infini pour tous les niveaux. Il faut absolument s’aventurer pour au moins quelques jours sur les sentiers de montagne, par exemple la fameuse marche ABC (Anapurna Base Camp) qui se fera accompagné d’un guide. Pour les moins téméraires, les possibilités foisonnent. La vallée de Katmandou et tous ses temples des deux religions, hindouiste et bouddhiste – notamment le magnifique stupa de Bodnath ou les anciennes cités royales de Bhaktapur et Patan – nécessitent à elle seule un voyage au Népal. Au sud, la réserve de Chitwan vous permet de faire un safari à dos d’éléphant et d’apercevoir les rhinocéros, ours, crocodiles et des centaines d’espèces d’oiseaux.


Guides touristiques au Népal

Cinq idées de visites guidées au Népal


  • Katmandou

    Après le tremblement de terre de 2015, bon nombre des édifices de la capitale népalaise ont subi les méfaits du séisme et on en voit encore les répercussions. Katmandou reste pourtant une destination à part où vous n’en finirez pas d’aller de découverte en découverte. Quoi de mieux que de commencer sa visite par son quartier le plus touristique ? Thamel est un dédale d’artères grouillant de monde où vous aimerez vous perdre. Cela vous conduira sur Durban Square, lieu de vie et de spiritualité où vous admirerez les temples de Taleju et celui de Jagannath avec ses sculptures érotiques. Pour avoir une vue panoramique de la ville, gravissez les 140 marches du stupa de Swayambhunath et en bas le « Temple des singes ». Après environ 30 minutes de marche, on découvre le stupa de Bodnath. Cet édifice est magique. Vénéré par les bouddhistes tibétains, il est fait de trois terrasses formant un mandala géant surmonté d’un dôme blanc où ont été peints les yeux de Bouddha.

  • Bhaktapur

    Bhaktapur n’est située qu’a une quinzaine de kilomètres de Katmandou. La cité médiévale renferme les places et les temples les mieux conservés de la vallée, surtout après le séisme survenu en 2015. On viendra y admirer le plus beau bâtiment du Népal selon certains. Le temple de Nyatapola, en forme de pagode, fut construit en 1702. Il est composé de cinq étages et, à son sommet, un toit sur cinq niveaux. Au milieu, un escalier entouré à chaque palier de grandes statues vous mène à l’autel de la divinité Siddhi Lakshmi. À proximité, le Durbar Square et son parterre de briques rouges. En levant les yeux, on observe le monument Nge Nyapa Jhya Laaykoo, plus connu sous le nom du palais aux cinquante-cinq fenêtres. Des artisans y ont dessiné de splendides œuvres d’art comme la dentelle boisée entourant les ouvertures des fenêtres. En continuant votre chemin au hasard dans les petites ruelles, vous croiserez d’autres merveilles ou ateliers d’artisans spécifiques des habitants newars.

  • Chitwan National Park

    Situé au pied des montagnes de l’Himalaya, en plein cœur du plateau du Terai, le parc de Chitwan créé en 1973 était autrefois le terrain de chasse de l’aristocratie royale et de leurs invités occidentaux. Fort heureusement, aujourd’hui, cet immense espace de 930 km2 abrite une flore et une faune exceptionnelle dont, notamment, des espèces protégées ou en cours d’extinction comme le tigre du Bengale ou le rhinocéros d’Asie. Vous aurez peut-être la chance d’observer également des léopards, macaques, hyènes et nombreux éléphants lors de votre safari organisé par un guide privé népalais. Certaines visites à travers la jungle sont d’ailleurs organisées sur le dos des pachydermes et, le matin, on peut aller les voir se laver dans la rivière Rapti accompagnés par leurs propriétaires. Avant la tombée de la nuit, partez pour une excursion en pirogue. Vous profiterez d’un moment privilégié où vous aurez la chance d’observer des crocodiles et plein de sortes d’oiseaux.

  • Pokhara

    Pokhara est la seconde cité la plus importante. Elle est avant tout réputée, car c’est à coup sûr par là que vous passerez pour démarrer vos excursions dans l’un des massifs de la chaîne de montagnes de l’Himalaya. Cette agglomération absolument charmante vit au rythme de son lac Phewa. Quand vous serez reposé de vos treks en altitude, partez la visiter. Pour débuter, rejoignez les hauteurs pour atteindre Ananda Hill, le temple bouddhiste Shanti Stupa et sa pagode de la paix. Ensuite, redescendez côté lac et rejoignez le centre-ville en barque. Aux alentours, vous apprécierez encore plus de calme en vous rendant en bus au bassin d’eau douce de Begnas où vous vous baignerez près des rizières. Pour admirer la plus belle vue sur les monts, gravissez la colline de Sarangkot à 1.600 mètres d’altitude et le soir, admirez le plus splendide coucher de soleil de la région.

  • Trek de Poon Hill

    Partir au Népal sans faire un trek sur ses montagnes serait tellement dommage. Il existe tellement de parcours allant de demi-journées de marche faciles à l’escalade des plus hauts sommets. L’une des randonnées les plus populaires est celle de Poon Hill. Elle peut durer de trois à cinq jours et émotions et splendeurs naturelles sont garanties. Ce tracé est très tranquille, même s’il est très fréquenté. Des sherpas seront là pour vous accompagner, porter vos sacs trop lourds, vous aiguiller dans les sentiers et, le soir, vous dénicher rapidement les meilleurs endroits pour dormir. Au sommet, vous atteindrez Poon Hill, près du village de Ghorepani à 3 220 mètres d’où la vue sur les sommets enneigés de l’Annapurna Dhaulagiri au Machapuchare est admirable. Ces mêmes sentiers sont d’ailleurs fréquentés par les marcheurs de l’ABC (Annapurna Base Camp), mais ça, c’est une autre histoire.  Vous serez immergé dans une nature grandiose, entre montagnes et forêts, où les seuls bruits sont les ruisseaux et les petites cascades qui coulent : une expérience inoubliable. On croise les habitants du coin transportant les marchandises à dos de mulets et on s’arrête pour passer la nuit dans des villages. Tadapani et Ghandruk où règne une véritable authenticité.