Guides touristiques Vietnam

Partez en voyage au Vietnam

Votre voyage au Vietnam vous embarquera pour un périple aux multiples facettes. Commencez par le nord et les montagnes de Sapa, où vivent les minorités ethniques de groupes de paysans autour des rizières d’altitude. Descendez ensuite sur la capitale, Hanoï, non loin de la légendaire baie d’Along entourée de ses milliers de pains de sucre rocheux qui émergent de l’eau limpide. Au centre du pays, Hue, la ville des anciennes dynasties, vous accueillera dans ses palais somptueux. Continuez votre route et arrêtez-vous quelques jours dans la charmante bourgade de Hoi An. Ici, le temps semble s’être arrêté. Au sud, vous arriverez sur la bouillonnante mégapole d’Hô Chi Minh-ville (Saigon), porte d’entrée située sur le delta du Mékong. Le Vietnam vous offrira un dépaysement complet, grâce à la rencontre d’un peuple accueillant : les habitants apprécieront d’échanger et de vous faire connaître leur culture et leur gastronomie savoureuse. Ne manquez pas, d’ailleurs, le plat emblématique du pays, la soupe Phô aux mille saveurs.


Guides touristiques en Vietnam

Cinq idées de visites guidées au Vietnam


  • Sapa

    Enclavée entre les montagnes du Nord du Vietnam, la ville de Sapa, située dans la province de Lao Cai, et la région qui l’entoure méritent un périple de quelques jours. Les paysages y sont d’une beauté à couper le souffle. On s’aventurera sur des espaces infinis pour les découvertes de temples, cascades, ponts suspendus, rizières en terrasses… Accompagnés d’un guide touristique, vous pourrez y faire des randonnées exceptionnelles. La plus célèbre est celle qui vous mènera au sommet du mont Fan Si Pan, à 3143 mètres, point culminant des massifs des monts de Hoang Lien Son et de tout le pays. La vallée Muong Hoa offre les panoramas les plus photogéniques de toute la contrée. Lors de treks en allant de hameau en hameau, vous pourrez rencontrer des minorités ayant gardé leurs traditions, comme les Dao, les Tayou et les Hmong, facilement reconnaissables à leurs habits bleus traditionnels. Les marchés ethniques de Bac Ha ou Can Cau sont les lieux où il faut se rendre en fin de semaine pour voir les populations se réunir et vendre chacune ses produits artisanaux spécifiques.

  • Hoi An

    Juste à côté de la réputée station balnéaire de Da Nang, nous voici dans la bourgade de Hoi Ann. Elle présente une grande diversité au niveau architectural car elle se trouvait en plein cœur des routes maritimes de la soie. Elle présente donc des habitations à la fois de style japonais, chinois et français, à admirer au gré de nos promenades. La vieille ville possède un splendide pont couvert en forme de pagode enjambant la rivière Hoai, un affluent du fleuve Thu Bon, et qui est illuminé le soir venu de lanternes multicolores. Les rues piétonnes sont entourées de vieilles maisons, de magasins et de temples religieux entièrement en bois et datant de plusieurs siècles. Il est très facile de se déplacer à pied ou à vélo, y compris hors de la cité, par exemple sur l’île de Cam Kim que vous atteindrez en traversant le pont. Vous longerez des rizières et croiserez des buffles jusqu’à atteindre Tra Nhieu, un petit village de pêcheurs. Pour vous reposer sur de magnifiques plages de sable fin, rien de plus facile : direction Cua Dai ou An Bang, à moins de quatre kilomètres.

  • La baie de Ha Long terrestre

    Dans la province de Ninh Binh, à 100 kilomètres au sud d’Hanoï, apparaît la baie de Ha Long terrestre, surnommée ainsi car elle se situe à l’intérieur des terres. Elle possède cependant de grandes étendues d’eau sur lesquelles on navigue grâce à de petites barques à rames manœuvrées par des femmes. On y passe sous des grottes creusés dans la roche et on peut observer de sublimes paysages aux pics rocheux ressemblant à des pains de sucre. La région peut se visiter à partir de Tam Coc ou Trang An, où d’autres balades fluviales sont proposées, offrant chacune un charme différant. Pour encore mieux explorer les environs et côtoyer les habitants, optez pour une virée à vélo. Vous sillonnerez la campagne, traverserez des villages et atteindrez des sites touristiques comme la grotte Hang Mua ou les pagodes de jade de Bích Động.

  • Hue

    L’ancienne capitale du Vietnam se situe en plein milieu du pays, sur la côte est. Elle est traversée par la « rivière des parfums » (Sông Hương) qui se jette en mer de Chine. Du fait de son patrimoine historique, elle possède un nombre considérable d’édifices impériaux.
    Ne manquez pas les trois infrastructures qui s’imbriquent l’une dans l’autre que sont la citadelle royale, qui abritait toute l’intendance, la Cité impériale et ses lieux de pèlerinage, et la Cité pourpre interdite (Cam Thanh), lieu de résidence des monarques. Autant dire que tous ces sites sont d’un raffinement extrême. Si vous avez le temps, explorez à vélo les alentours d’Hué. À quelques kilomètres à peine, vous atteindrez de petits villages en pleine campagne où vous serez chaleureusement accueilli par la population, tel le pittoresque Thuy Bieu où on cultive le pamplemousse, ou bien des hameaux originaux ayant conservé des cultures artisanales particulières : les fleurs de papier à Thanh Tien, les fonderies d’objets précieux à Phuong Duc ou les bâtonnets d’encens à Thuy Xuan.

  • Hô Chi Minh ville

    Saigon, comme on l’appelait jusqu’à la fin de la guerre en 1975, a connu des heures sombres, que vous pourrez d’ailleurs vous remémorer avec émotion au Musée de de la guerre. Elle est devenue aujourd’hui une ville bouillonnante et pleine d’énergie. La métropole est une vraie fourmilière que des scooters envahissent par milliers nuit et jour. Hô Chi Minh ville, résolument tournée vers la modernité, a cependant su garder des vestiges de l’ancien temps. De nombreux temples s’offrent à la visite. La Pagode de l’empereur de jade, au district numéro 1, est sans doute un des plus beaux monuments. Il existe également de superbes pagodes au quartier chinois de Cholon Pagode Quan Am, ou au temple taoïste de Bà Thiên Hậu. Pour retrouver les vestiges de la colonisation française, dirigez-vous vers la rue Dong Khoi, non loin de la Cathédrale de Notre-Dame-de-Saigon. Construite au XIXe siècle, elle ressemble en plus petit à celle de Paris. La poste centrale, bâtie par Gustave Eiffel, est à quelques mètres à peine. L’Opéra de Saigon est lui aussi l’œuvre d’un architecte français. Pour faire vos achats et avant tout prendre votre dose de couleurs et de senteurs, faites un tour dans les anciens marchés couverts de Binh Tay ou celui de Ben Thanh. Et si vous préférez goûter un peu de calme et de repos dans cette mégapole parfois un peu trop bruyante, direction le somptueux jardin botanique et zoo (Thao Câm Viên Saigon).