fbpx

Guides touristiques Algérie

Partez en voyage en Algérie

Bien que l’Algérie soit un pays immense au potentiel infini, le tourisme n’y a jamais vraiment décollé. C’est fort regrettable, car les paysages y sont grandioses. Nous vous recommandons d’ailleurs le très beau film documentaire de Yann Arthus-Bertrand, « L’Algérie vue du ciel », qui a survolé le territoire tout entier : à l’Ouest, les belles montagnes de Kabylie ; au Nord, des étendues très vertes, et des plages qui donnent sur la Méditerranée ; à l’Ouest et au Sud, les dunes et les portes du désert du Sahara, qui commence à Tamanrasset.


Guides touristiques en Algérie

Cinq idées de visites guidées en Algérie


  • Alger

    La capitale de l’Algérie, Alger est une ville pleine de charme, qui sent bon l’air marin des ports méditerranéens. Dans les ruelles de sa casbah, qui s’étale le long de la colline, vous découvrirez, enchanté, de belles maisons blanches à travers ses nombreuses petites ruelles, qui ont fait toute la réputation de la ville. Au bord de la mer, la place des Martyrs reste bordée d’anciens immeubles au style haussmannien, où les Algérois viennent se promener et prendre une pause sur les terrasses ombragées. Allez visiter ses beaux monuments que sont par exemple Notre-Dame d’Afrique, l’une des dernières basiliques du continent africain, la Mosquée Ketchaoua, souvent remaniée (sa construction date de 1436), ou un de ses palais, véritables joyeux, comme la maison Dar Aziza ou le complexe du Palais des Raïs appelé également Bastion 23. Pour admirer tout le panorama de la baie d’Alger, vous pourrez grimper sur le balcon Saint-Raphaël à El-Biar.

  • Kabylie

    La Kabylie est une région du Nord de l’Algérie, située au pied d’une chaine de montagnes qui longe la mer. Sa population est majoritairement composée par le peuple berbère. On la décompose habituellement en deux grands espaces.
    – La grande Kabylie : autour de Tizi Ouzou, vous partirez faire de belles sorties pour atteindre les crêtes du Djurdjura, où les monts dépassent parfois les 2 000 mètres. Vous passerez par des lacs et forêts, et découvrirez de petits villages qui pratiquent encore un artisanat authentique. Attention toutefois : renseignez-vous avant de parcourir cette partie de la Kabylie, ou faites-vous accompagner d’un guide touristique algérien pour une sécurité maximale.
    – La petite Kabylie : visitez la magnifique ville de Bejaïa, au bord de la Méditerranée. Vous atteindrez très vite la Place du 1er Novembre (ex Place Geydon), d’où vous profiterez d’une vue sur le front de mer, et où chacun aime venir se retrouver pour prendre un verre. De là, vous rejoindrez le fort Moussa, puis la casbah. Au départ de Bejala, les randonnées ne manquent pas. Le Parc national de Gouraya, avec la diversité de ses paysages, attire chaque année plus d’un million de visiteurs, qui viennent se ressourcer dans la nature, au milieu d’une diversité de flore et de faune incomparable. On y observe par exemple des macaques, des lynx et des chacals. Moins connu, le Parc de Taza séduira aussi le plus grand nombre avec les plages féeriques de Jijel.

  • Tlemcen

    La capitale de la musique arabo-andalouse a su mêler, à travers son histoire, toutes sortes de cultures. Située près de la frontière marocaine, la perle du Maghreb renferme une multitude de visites possibles. La citadelle du Palais El Mechouar est de grande renommée. L’édifice, qui date du XIIIème siècle, est un joyau des constructions Zianides, dynastie berbère qui régnait sur la région durant cette époque. Pour apprécier toute la beauté de la cité, rendez-vous sur le plateau de Lalla Setti, qui domine la ville de Tlemcen. Ici, au sommet d’une colline haute de 800 mètres, que l’on peut atteindre via un téléphérique ou des bus, a été aménagé un très bel espace, avec des jardins pour enfants et sa petite forêt, appelée « la forêt du petit perdreau ». En redescendant, partez visiter les ruines de Mansourah, qui fut une véritable ville construite par le Sultan de Fez à la fin du XIIIème siècle, venu s’emparer de la ville. On y trouve encore des remparts, et un fameux minaret. Un peu en dehors de la ville se trouve un site naturel de toute beauté : les cascades d’El Ourit, et juste à côté, les grottes d’Ain Beni Add, qui recèlent de stalactites et stalagmites vieilles de 65 000 d’années.

  • Annaba

    Quatrième ville d’Algérie, Annaba, anciennement connue sous le nom d’Hippo Regius, est située au Nord Est de l’Algérie, à 100 kilomètres de la frontière tunisienne. Ses origines très anciennes remontent à 1300 ans avant J.-C. C’est une ville qui compte beaucoup d’attraits touristiques, comme ses rues et places très animées, ses belles plaines qui l’entourent, ou des plages merveilleuses qui longent la corniche, comme Sidi Salem, Vedro ou Ain Achir. On accède au Mont Edoughune par une belle randonnée, et en haut, c’est une vue idéale sur toute la ville qui s’offre à vous. Un des monuments à visiter absolument est la basilique Saint-Augustin, construite à la fin du XIXème siècle en hommage l’évêque Augustin, qui vécut dans la région de 396 à 430 après J.-C.

  • Tamarasset

    Pour un parfum d’aventure, rendez-vous dans la ville de Tamanrasset, au Sud de l’Algérie, dans la chaîne montagneuse du Hoggar, aux portes du Sahara. De ce bout de désert et son immensité, vous pourrez découvrir une région exceptionnelle faite de dunes immenses, de roches sculptées par le temps, de routes rocailleuses que sillonnent les 4×4 pour atteindre des oasis magiques et verdoyantes. Les possibilités de découvertes et d’émerveillement sont immenses. Citons par exemple l’Atakor, massif volcanique le plus élevé du Hoggar, qui offre des visions surréalistes avec ses roches aux multiples couleurs et formes. Au fond d’un canyon, on peut apercevoir de nombreuses gravures rupestres, et l’on s’y promène comme dans un véritable musée à ciel ouvert.