Guides touristiques Turquie

Partez en voyage en Turquie

À cheval entre l’Europe et l’Orient, la Turquie offre tous les attraits d’un voyage réussi.
Commençons par Istanbul, son bazar, ses palais ainsi que ses mosquées scintillant de 1000 feux. Autour de la capitale Ankara, vous pourrez visiter les vestiges des civilisations qui se sont installées dans le pays : byzantins, romains, ottomans. Izmir ville, la plus occidentale de la contrée sur les bords de la mer Égée, vous ravira. Cette dernière mérite que l’on s’y arrête pour découvrir son quartier branché d’Alsancak, ou bien y faire de charmantes marches sur la promenade, le long des quais. La Cappadoce vous fera explorer les cités troglodytes où les habitations étaient construites en creusant dans la roche des montagnes. À ne surtout pas manquer au sud-ouest, près de Denizli, le fabuleux site de Pamukkale que vous avez sans doute déjà vu en photo. Il s’agit de piscines d’eaux chaudes formées dans la roche calcaire. Pour les amateurs de sable blanc et l’eau turquoise, alors les stations balnéaires d’Antalya ou Bodrum sont là pour vous accueillir.


Guides touristiques en Turquie

Cinq idées de visites guidées en Turquie


  • Antalya

    La station balnéaire d’Antalya située sur la côte méditerranéenne au sud-ouest du pays est réputée pour ses plages aux eaux limpides. Les plus connues sont Kaputas, enclavée dans une crique, Lara, la plus populaire possède les meilleures infrastructures, mais aussi Patara, d’une longueur de 18 kilomètres. La cité est sur un plateau calcaire entouré d’une riche végétation d’oliviers. Le centre reste très typique avec de vieilles maisons de style ottomanes et ses bâtiments musulmans, dont le Minaret cannelé attenant à la mosquée Yivli Minare, orné de faïences, dont la construction date du XIIe siècle. Il est devenu l’emblème de la ville. Proche de la citadelle, le quartier du Vieux-Port est le lieu de rencontre des habitants et des touristes. C’est ici que vous trouverez la plupart des bars et restaurants. Pour une visite historique, ne manquez pas le théâtre romain et la cité antique très bien conservée d’Aspendos à 45 kilomètres d’Antalya.

  • Pamukkale

    Au sud-ouest du pays, dans la Province de Denizli, on peut y découvrir le parc de Pamukkale dont la traduction signifie « le château de coton » en Turque. Vous avez sans doute vu des milliers de photos de cet endroit hors du commun. Il s’agit d’un paysage étonnant : de larges vasques d’un blanc immaculé formées par des sources d’eau chaude qui se sont infiltrées dans la roche calcaire. Le lieu est très fréquenté et dorénavant, la baignade y est très règlementée mais en s’éloignant un peu des sentiers principaux, on pourra en flanc de montagne, observer plus tranquillement les bassins d’eau turquoise. Juste en haut de la colline dominant ces baignoires magiques apparait l’ancienne station thermale gréco-romaine de Hierapolis, datant du second siècle avant Jésus-Christ, avec son grand théâtre dont la capacité pouvait accueillir jusqu’à 12.000 spectateurs.

  • Cappadoce

    La région de Cappadoce se localise au centre du pays. Elle peut se vanter d’avoir des environnements et atouts touristiques incroyables. Les paysages ainsi que les découvertes historiques sont très variés. La prairie de Göreme et ses petits villages troglodytes comme Uçhisar est un point de départ à privilégier. On y trouve de typiques demeures creusées dans la roche. Partez ensuite visiter l’immense ville souterraine de Derinkuyu où pouvaient vivre aux Ve et IVe siècles av. J.-C des dizaines de milliers de paysans avec leur bétail.
    Plusieurs vallées symbolisent la Cappadoce. Chacune portant un nom de couleur la caractérisant. Il y a la vallée blanche, rose et rouge où partout la nature et l’érosion ont dessiné des horizons faits de pics rocheux, le tout entouré de vignes.

  • Izmir

    La troisième plus grande ville de Turquie se situe sur la côte ouest de la mer Égée. L’esprit qui se dégage à Izmir est très libre, beaucoup de touristes locaux ou étrangers aiment venir y passer leurs vacances, sans compter qu’on y croise juste à côté les plus belles plages du pays. Pour commencer à s’imprégner des lieux, descendez la longue avenue Atatürk Caddesi. Parcourant ses 4 kilomètres, vous pourrez apprécier la vue sur le golfe et toute la journée, on viendra s’attabler sur ses terrasses. La promenade côtière très bien aménagée de Kordon est, elle aussi, très agréable. En partant de la Tour de l’Horloge vos pas vous mèneront tout droit vers le centre-ville, la place Konak et capila, magnifique mosquée octogonale Yali construite en 1755. Au quartier du bazar grouillant de monde, venez faire vos achats ou simplement admirer le marché couvert Keremalti. Pour un peu de fraicheur et de convivialité, dirigez-vous-en haut d’une petite montagne vers le lac noir de Karagöl à environ 15 kilomètres. Les familles y viennent pour camper, pêcher, piqueniquer et se détendre.

  • Bursa

    Bursa la verte comme on l’appelle en raison de ses nombreux parcs et forêts qui l’entourent réside au pied des monts Uludag dans la région de Marmara, au nord-ouest de la Turquie. En hiver, on vient y faire du ski dans ses stations très bien aménagées. Mais la cité possède toute l’année bon nombre d’attractions. Ainsi, tous les environs autour du bazar sont des possibilités de balades pittoresques à travers les petites ruelles et les caravansérails, sortes de logements qui servaient aux forains pour stocker leurs marchandises. Le marché antique de cocon de soie Koza Han datant de la fin du XV iéme siécle encore en activité est à ne pas manquer. Juste en face, la mosquée Bursa Ulu Camii, ornée de ses 20 dômes et 2 minarets ; une splendeur de l’architecture ottomane. Bursa est également réputée pour ses hammams, les fameux bains turcs. Les thermes les plus anciens se trouvent dans le quartier de Çekirge. Le soir venu, on pourra aller sur les hauteurs de la ville, longer les vieux remparts et admirer le panorama aux abords d’un promontoire.