Guides touristiques Costa Rica

Partez en voyage au Costa Rica

Embarquez pour un pays où la devise pourrait être « Respect de la nature ». Toutes vos explorations vous plongeront au cœur d’un environnement préservé. Votre voyage vous mènera de l’Ouest sur les côtes de l’océan Pacifique avec Tamarindo et ses plages magnifiques ; à L’Est vers la mer des Caraïbes et, au centre, vous aurez le choix de randonnées variées. Il y a tout d’abord les volcans, on en compte plus d’une centaine dont certains restent actifs, comme celui d’Arenal, Poas ou Irazu et ses quatre cratères. Les forêts tropicales très diverses offrent une biodiversité étonnante. Le Parc national de Corcovado, le plus humide, possède une faune particulière composée de singes araignées, tapirs, chats sauvages, mais si vous souhaitez observer des paresseux, il vous faudra aller au parc Carara. Un guide touristique du Costa Rica vous mènera vers les autres parcs selon vos envies et préférences. Le territoire est petit, mais il semble immense compte tenu des mille découvertes que vous y ferez.


Guides touristiques au Costa Rica

Cinq idées de visites guidées au Costa Rica


  • Parc national Corcovado

    Le parc du Corcovado se trouve dans la région de l’Osa, sur la côte de l’océan Pacifique. Son accès assez difficile se fait en majeure partie en bateau depuis la baie de Drake. Cela en fait un atout, car il est ainsi moins fréquenté et surtout l’un des derniers parcs au monde où la nature est restée intacte à l’abri des destructions de l’homme moderne. Vos excursions se feront accompagnées d’un guide et uniquement à pied, car il n’y a aucune route, seulement des sentiers.
    Le sentier de San Pedrillo pour observer la forêt tropicale avec plus de 500 espèces d’arbres différents.
    Le sentier de la Sirena où vous pourrez admirer la faune très diverse et sa multitude d’espèces d’oiseaux.

  • Le paradis bleu du Rio Celeste

    Le parc de Tenorio renferme l’une des perles naturelles du Costa Rica. Le fleuve au bleu clair du Rio Celeste est à ne surtout pas manquer. Le parcours balisé est d’une distance de six kilomètres et comporte des points d’arrêt très intéressants telle la cascade haute de 30 mètres et, un peu plus loin, au Mirador, une vue panoramique sur toute la forêt tropicale. On continue sa balade vers le très apaisant bassin Laguna Azul avant d’atteindre les eaux chaudes bouillonnantes pouvant atteindre 90° (n’oublions pas : le volcan est tout proche). Arrivé au petit pont de singe, vous atteindrez le point appelé Teñidero, là où les deux petites rivières Quebrada Agria et Río Buena Vista se joignent en passant nettement d’une couleur à une autre de façon impressionnante.

  • Parc National Manuel Antonio

    Pour un panaché parfait de trekking, d’observation de la faune locale et de farniente au bord de l’eau, rendez-vous sur la côte Pacifique du Costa Rica, au petit parc Manuel Antonio près de la ville de Quepos.
    Vous vagabonderez dans une forêt tropicale et observerez au plus près des paresseux, des iguanes, ou encore des singes par centaines se laissant approcher. Sans omettre, bien entendu, les espèces typiques d’oiseaux multicolores du pays : toucans, perroquets et autres Quetzals. Le nombre de visiteurs est limité, cependant vous risquez d’y voir beaucoup de monde alors, mieux vaut vous lever tôt et ensuite aller flâner sur les plages de Playa Manuel Antonio, Playa Espadilla Sur ou Playa Puerto Escondida. Pour avoir une autre vision du parc, il est possible de parcourir les différents cours d’eau en louant des kayaks ou partir pour une excursion en barque accompagné d’un guide local.

  • Village et parc de Tortuguero

    Nichée sur la côte nord, coté Caraïbes, le petit village de Tortuguero, dans la province de Limón. On y accède en bateau via la jetée de Pavona. Son nom signifie « Terre des tortues », car chaque année, les très protégées tortues marines viennent par milliers y pondre leurs œufs de juillet à octobre selon les espèces. Toute la région est un enchevêtrement de canaux qui parcourent la forêt. Des visites en barque vous permettent de mieux observer la flore et la faune abondante en nombreux oiseaux et animaux sauvages. Plusieurs promenades terrestres existent et vous font voir la biodiversité locale d’une autre façon. Un trek fameux pour cela est celui vous menant en haut de la colline Cerro Tortuguero. Loin de l’agitation de la civilisation, vous aurez une autre vision du Costa Rica dans ce qu’il symbolise de plus naturel.

  • Uvita

    Le petit village d’Uvita, située au beau milieu du Parc national Marino Ballena, au bout de la province de Puntaneras, est un véritable condensé du Costa Rica. Sa petite superficie finit sur ses plages de sable noir formant un étonnant dessin ressemblant à une queue de baleine à marée basse. On pourra venir admirer les cétacés de juillet à octobre. Dans la réserve de Terraba Sierpe, embarquez à bord d’un kayak pour une virée à travers la végétation des mangroves et admirez la faune, notamment une grande variété d’oiseaux endémiques. Du fait de ses cours d’eau et de la proximité de petites montagnes, il existe de belles cascades, Pavon ou Nauyaca près de la playa Dominical, où vous pourrez vous baigner.
    Tous les ans, vers la fin février, se déroule le Festival Envision où des milliers de personnes venant du monde entier se rencontrent pour la méditation et l’éveil de l’être.

Autres pays en Amérique du Sud