fbpx

Guides touristiques Copenhague

Partez en voyage à Copenhague

La capitale du Danemark mérite un séjour prolongé. Si vous n’y venez que pour un week-end, vous constaterez très vite qu’il y a énormément à faire ! Deux jours ne suffisent pas pour profiter de cette ville au charme fou, disposant d’un cadre de vie exceptionnel, avec une architecture alliant le moderne et l’ancien. Circulez dans la ville à pied, à vélo ou grâce aux transports en commun, très bien organisés. A Copenhague vous trouverez de nombreux musées ou galeries d’art, ainsi que des quartiers historiques, où il est agréable de se perdre. Mais il existe aussi des coins un peu plus secrets que seul un guide touristique de Copenhague saura vous montrer.


Guides touristiques en Copenhague

Cinq idées de visites guidées à Copenhague


  • Jardins de Tivoli

    Les jardins de Tivoli, situés en plein cœur de la ville, sont considérés comme le premier parc d’attraction ouvert au monde. Son inauguration eut lieu en 1843. Le parc possède près de 9 hectares de jardins, avec des centaines de milliers de fleurs. Il est constitué de toutes sortes de manèges et attractions, aussi bien anciens que modernes, et ce pour tous les âges. De nombreux restaurants et bars sont présents. La nuit, le Tivoli ressemble à une guirlande de Noël, avec des illuminations partout, notamment sur la magnifique pagode près du lac, qui brille de mille feux.

  • La Petite Sirène

    La statue de bronze de la Petite Sirène, la célèbre héroïne du conte de fées d’Hans Christian Andersen, se trouve dans le parc Churchill, dans le port de Copenhague. Le symbole de la capitale danoise a été offert par Carl Jacobsen, fils du fondateur des brasseries Carlsberg, et sculpté par l’artiste Edvard Eriksen. Installée sur le quai de Langelinje depuis 1913, elle est tournée vers l’océan, et prend place sur un rocher. Ses mensurations étonnent quand on s’approche d’elle. La petite sirène ne mesure que 1,25 mètre pour 175 kilos, mais elle reste toujours le symbole du Danemark, et la première chose que viennent admirer les touristes.

  • Nyhavn

    Nyhavn, qui signifie « Nouveau port », est sans doute le quartier le plus pittoresque de Copenhague. C’est un canal qui fut creusé au XVIIe siècle pour relier le port à la ville et au quartier royal de Frederiksstaden, afin d’y acheminer plus facilement les marchandises. Très longtemps, l’endroit fut le repaire des marins, qui venaient se retrouver dans des tavernes mal famées. Nyhavn est devenu le lieu le plus animé et touristique de la ville. C’est sur le côté impair, le coté ensoleillé, que se concentre la majorité de l’animation, avec ses magnifiques maisons à étage colorés et aux tons pastel, ses vieux voiliers, ses galeries d’art et tous ses restaurants et cafés. Le réseau de canaux et ses rues pavées sont un lieu incontournable pour de magnifiques balades.

  • Château Rosenborg

    Le château de Rosenborg fut construit de 1606 à 1631 par le roi Christian IV pour être un château de villégiature de la royauté, car à l’époque, il se situait en dehors des murailles de la ville. Les lieux furent ouverts au public pour y exposer des collections de verreries, des tapisseries anciennes, des meubles de style, mais aussi et surtout les splendides joyaux de la couronne. Le château est entouré du plus ancien parc de la ville, le jardin du roi du Kongens Have, lieu favori de balade des habitants de Copenhague.

  • Christiania

    Le quartier de Christiana, situé au cœur de Copenhague, est une sorte de territoire autogéré.
    Il a été créé en 1971 par le journaliste Jacob Ludvigsen, qui squatta pour la première fois cette ancienne zone militaire. Très vite, le lieu fut envahi par une communauté de hippies, et se proclama comme une sorte de « territoire autonome et libre », où la vente de cannabis est tolérée. Le quartier est surtout intéressant par cette liberté qu’il a voulu instaurer, bien que la violence et les gangs ont parfois taché l’histoire de Christiana. Sur les rives du lac, vous pourrez observer toutes sortes de petites maisons faites de matériaux de récupération, où l’on a intégré des plantes. Les murs du quartier représentent une sorte de musée à ciel ouvert, avec toutes les peintures qui y ont été dessinées. Tout au long de votre parcours dans Christiana, la musique sera au rendez-vous, avec des concerts organisés dans les cafés ou en plein air.