Guides touristiques Argentine > Buenos Aires

Partez en voyage à Buenos Aires

La capitale argentine, considérée comme possédant le plus de salles de spectacles et galeries d’art au monde, surprendra par sa richesse culturelle incroyable. Sans nul doute que son histoire multiculturelle en a fait l’un des lieux très populaires d’Amérique du Sud. Buenos Aires, là où est né le tango, se visite facilement à pied ou à vélo. Un grand effort a été fait pour démultiplier ses pistes cyclables et surtout rendre aux piétons une bonne partie de ses lieux touristiques. Parmi les quartiers festifs : Palermo, centre des magasins de mode, Recoleta dont l’architecture n’est pas sans rappeler Paris ou le pittoresque San Telmo, avec ses rues pavées. Pour prendre un bol d’air pur, rendez-vous sur les berges du fleuve Rio de la Plata où a été déployé un parc naturel (la Reserva Ecologica Costanera Sur). Vous pourrez y observer environ 300 espèces d’oiseaux et vous balader autour des étangs. Au contact des Porteños (nom donné aux habitants) ou accompagné d’un guide touristique de Buenos Aires, il vous faudra prendre votre temps pour découvrir cette cité tellement attachante dont la gastronomie est mondialement reconnue.


Guides touristiques à Buenos Aires

Cinq idées de visites guidées à Buenos Aires


  • La Boca

    Situé au sud-est de la vaste agglomération, le Barrio de la Boca fut à l’origine un quartier fondé par la communauté d’immigrants italiens et plus spécifiquement les Génois débarqués dans le pays à la fin du XIXe siècle. Les touristes affluent en masse, car les lieux regorgent d’attractions. Partant de la place en triangle de Vuelta de Rocha, vous atteindrez la rue piétonne de la Caminito, véritable musée en plein air de maisons peintes, œuvres sous l’influence de l’artiste Benito Quinquela Martin à la fin des années 1950. Devenue un endroit où les artistes viennent exposer leurs œuvres, on y trouve bon nombre de restaurants et lieux où l’on danse le tango. De cette artère, vous pourrez aller assister à un match de football dans le mythique stade de La Bombonera, club de Boca Junior où débuta Diego Maradona, la légende de tout un peuple.

  • Plaza de Mayo

    L’histoire de l’indépendance de l’Argentine a commencé en plein cœur du quartier de Monserrat. Entre les anciennes places Plaza del Fuerte et Plaza de la Victoria, jadis séparées par un bâtiment et rebaptisées en Plaza de Mayo, eut lieu la Révolution du 25 mai 1810. En son centre, la Pyramide de Mai, emblème de la Révolution et, tout autour, des lieux touristiques parmi lesquels :
    Casa Rosada : fondée en 1898, elle est le siège exécutif de la nation, là où se trouvent les bureaux de la présidence. Des visites sont possibles les week-ends.
    Cathédrale métropolitaine : sa construction date de la fin du XVIIe siècle. Elle se caractérise par une grande façade de douze colonnes de style grec et un intérieur aux inspirations espagnoles.
    Musée national du Cabildo : construit en 1580 et servant autrefois d’administration coloniale, il expose aujourd’hui les documents, peintures et objets de la Révolution.

  • Avenida 9 de Julio

    En plein cœur de Buenos Aires se déploie une avenue aux dimensions d’une autoroute de 140 mètres de large. La longue Avenida 9 de Julio s’étire du Nord au Sud, partant de la Plaza de la Constitución pour finir à l’Avenida Libertador. Son nom rappelle la date anniversaire de l’Indépendance du pays en 1816. Bordée de chaque côté par des arbres et plusieurs petites places aménagées (plazoletas), on peut la parcourir à pied et y découvrir de nombreux monuments :
    – La splendide ambassade de France, de style Belle Époque.
    La gare Constitución, datant de 1917 et considérée comme l’un des plus beaux centres ferroviaires du monde.
    – L’obélisque de la Plaza de la República, érigé en 1936 et haut de 68 mètres, l’un des symboles de la ville.
    Le théâtre Colón, construit au début du XXe siècle, propose des spectacles d’opéra et de danses classiques.

  • San Telmo

    Le coin le plus authentique, car ayant su garder son charme d’antan, est sans doute le faubourg de San Telmo, non loin du port. Son nom vient d’un moine dominicain du XVIIe siècle, San Pedro González Telmo, qui bénissait les navigateurs arrivant d’Europe. C’est aujourd’hui un dédale de rues pavées entourées de maisons anciennes ravissant les voyageurs et, à certains endroits, sur les murs, de magnifiques peintures de street art. Les visites ne manquent pas, à commencer par le marché couvert se transformant en une immense brocante tous les week-ends. Vous pourrez vous rendre au musée national historique au Parque Lezama et, au Pasaje Defensa, vous serez plongé dans l’univers d’une demeure de 1880 devenue magasin d’antiquité. Juste à côté, sur la calle Defensa fermée à la circulation les dimanches, s’installe une Feria populaire réunissant des centaines d’artisans venus vendre leurs œuvres. Il se dégage de San Telmo une atmosphère bohème avec, jamais loin, des groupes de musique ou danseurs de tango que vous viendrez écouter, voire pourquoi pas accompagner, sur la belle Plaza Dorego et sa multitude de terrasses, bars et pubs.

  • Avenida Florida

    Florida street est l’avenue commerçante la plus populaire de tout Buenos Aires. Elle est entourée par la Galeria Güemes et son dôme en vitrail, le célèbre centre commercial Galeria Pacifico datant de 1889 et l’Édifice Kavanagh, immeuble de prestige haut de 120 mètres sur 29 étages, tous de style Art déco. En 1913, l’artère devint piétonne en journée et, en 1971, la circulation y fut définitivement interdite. Après la crise des années 2000, elle est redevenue le point de rencontre central du microcentro. On viendra débuter son parcours au niveau de la Calle Rivadavia et continuer en se dirigeant vers le nord jusqu’à Plaza San Martín. L’Avenida Florida possède tous les attraits d’une artère vivante et dynamique. Commerces et magasins en tous genres, stands ambulants, cafés et restaurants de tous les styles et pour tous les budgets. Artistes et spectacles dans tous les coins et, bien entendu, des exhibitions de tango.