Coups de coeur des guides Brésil, la route du café jusqu’à Paraty

02.11.2022

Jérôme Franz Chardronnet

Guide touristique au Brésil

Circuit organisé dans l’état de Rio de Janeiro.

Le tourisme au Brésil n’a pas encore mis en valeur toutes ses potentialités, mais les progrès sont visibles tous les ans. Les passagers demandent un peu plus à chaque voyage, dans chaque groupe.
J’ai toujours trouvé les circuits qui parcourent la Route du café un travail passionnant. On aura l’occasion d’expérimenter des sites très différents, des paysages rarement répétitifs, des moments nouveaux pour chaque groupe, à chaque journée.
En déplacements presque quotidiens durant 7 à 8 journées de montagnes, de villes historiques, de gastronomie et d’art baroque, les passagers sont toujours surpris et contents de leurs découvertes.
Mais la dernière étape qui conduit à Paraty, dans l’ouest de l’État de Rio de Janeiro, m’a toujours fasciné.

Route du café Brésil Paraty 1

Sur la route des chercheurs d’or.

Transporter de l’or n’a jamais été tâche simple. Comme ces aventuriers qui le transportaient avec leurs mules, dans de longues caravanes (on parle de 50 à 200 bêtes.), chaque journée représentait un défi et la dernière descente sur le golf splendide, une impression de victoire.

La route construite au XIXe siècle sur ordre de l’Empereur Pedro II pour passer de la vallée du Café à la mer est confortable et facile pour les voyageurs actuels, les arrêts pour photos incontournables. L’arrivée au petit port de Paraty un enchantement, quelle que soit la météo.

Repos et gourmandises, déambulation à pied sur les pavés irréguliers plaisent à toutes et à tous. La balade sur une goélette, les plongeons dans les anses et les plages cachées au milieu de mille petits poissons, les rencontres et poursuites de dauphins et, parfois, de baleines Jubarte font la joie des plus exigeants.

La surprise est l’excursion sur le sentier de l’or.
Il s’agit d’une construction réalisée au cours des XVIII et du XIXe siècle pour permettre le cheminement des mules en sécurité (avec leurs précieux chargements).

Fin du voyage, l’arrivée à Paraty.

Entre le village de Cunha et le Port de Paraty, la dénivelée est de presque 1.000 Mètres sur un chemin qui serpente sur plus de 40 km. Cet ouvrage a disparu sous la végétation et les éboulements après la construction d’une Nouvelle route de l’Or, à la fin du XIXème siècle, l’avènement du chemin de fer et l’abandon de Paraty comme port commerçant.
La construction de la route de la corniche entre Rio de Janeiro et Santos en 1974 a donné accès au port de Paraty, isolé durant presque un siècle.

Le sentier de l’or a été redécouvert dans les années 2000 les guides et archéologues passionnés ont mis à jour cette merveille parfaitement empierrée avec des zigzags qui défient les risques, des contentions des ruissellements, des éboulements…
J’ai eu la chance de participer à l’avancement progressif du chantier et durant plus de dix ans d’y guider environ 50 groupes.
Vous imaginez mon souci de profiter de ce cheminement acrobatique pour les passagers non entraînés, la sécurité de tous et le respect de l’ouvrage fragilisé par la végétation et les intempéries.

Pouvoir écouter et savoir opter.

Pas question de modifier la relique… Il a fallu « faire avec ».
Un couple m’a abordé un jour, en arrivant au bout du sentier avec l’air gêné.
On s’est assis sur un tronc et je les ai écoutés. C’était peu de temps après la mort accidentelle de leur fils. Ils m’ont expliqué que dans leur tradition juive, ils avaient l’habitude de ramener une pierre de chaque voyage et de la déposer sur la sépulture du fils.
Enlever une pierre du sentier de l’or m’a toujours semblé un acte de vandalisme.
Dans leur cas, j’ai suivi la recommandation des autres membres du groupe. « Vous n’êtes pas au courant ».
J’ai ouvert mon cœur et fermé les yeux.
Le groupe s’est soudé autour du couple et nous avons fini notre tour avec des propos serins et chaleureux.

.

Route du café Brésil Paraty 2
Les visites incontournables à Budapest